Evaluer des jumelles de bonne qualité

Définition

Première chose importante, vous expliquer ce que signifie le nom de chaque paire de jumelles.
Chaque paire de jumelles aura logiquement dans son nom un nombre comme “8×42”.

Explication:
-Le premier numéro représente le “grossissement” que la paire développe. Dans ce cas, 8x.
Le grossissement est le point auquel un objet apparaît plus grand à travers les jumelles qu’à l’œil nu. Plus le grossissement est élevé, plus l’image que vous voyez est grande et vice-et-versa.

-Le deuxième numéro est le “diamètre de l’objectif” en millimètres. Dans ce cas 42mm.
La taille de l’objectif détermine la quantité de détails et de lumière qui entre dans le système des jumelles.
Plus l’objectif est grand, plus grands seront les détails et la lumière y pénétrant.
Les lentilles d’objectifs plus larges et les grossissements les plus élevés signifient également des produits plus lourds et plus volumineux.

 

Vous ne trouvez pas précisément une paire parmi celles que nous proposons sur jumelles.info?
Pas de problème, la plupart des fabricants ont plusieurs modèles différents avec différents niveaux de grossissement et différentes tailles d’objectif dans chaque gamme.
Prenons comme exemple la “Vortex Viper HD 8×42” et la “Vortex Viper HD 10×42”.

Vortex Viper HD 8×42

Grossissement : 8 x
Diamètre de la lentille d’objectif traitée multicouches : 42 mm
Lentilles fabriquées avec un verre Haute Densité et à ultra faible dispersion-
Dégagement oculaire : 19 mm
Champ de vision linéaire : 126 m / 914 m –
Champ de vision angulaire : 7,9 degrés
Mise au point rapprochée : 2,40 m – Distance interpupillaire : 54-75 mm
Hauteur : 16,51 cm – Largeur : 12,95 cm –
Avec son poids de 0,840 kg elle font parties des plus légères, tout en étant robustes et compactes.

Vortex Viper HD 10×42

Grossissement : 10 x
Diamètre de la lentille d’objectif traitée multicouches XR : 42 mm
Lentilles fabriquées avec un verre H D et à ultra faible dispersion-
Dégagement oculaire : 16.5 mm
Champ de vision linéaire : 97 m / 914 m –
Champ de vision angulaire : 6.1 degrés
Mise au point rapprochée : 2,40 m – Distance interpupillaire : 59-75 mm
Hauteur : 12.7 cm – Largeur : 12,95 cm –
Avec un poids de 0,680 kg elles font parties des plus légères, tout en étant robustes et compactes.

Très agréables à utiliser pour l’observation des oiseaux par tous temps, elles vous donnent des détails lumineux et nets avec une résolution  et une fidélité de couleur impressionnantes.

Avec des corps et une qualité de construction semblables, les seules différences entre la 8×42 et la 10×42 sont des spécifications comme:
-le champ de vision linéaire
-le grossissement
-la gamme de mise au point proche.

Donc, ce que vous lirez au sujet d’une paire que vous aimez dans nos tests, vous pourrez toujours le trouver sur un modèle comparable avec un grossissement ou une taille d’objectif différents.

Types de jumelles pour utilisation spécifique

Il existe de nombreux usages possibles pour les jumelles, comme par exemple:
la chasse, l’observation des oiseaux et l’observation de la faune en général, ou le visionnage de concert mais aussi la délimitation des planètes et des étoiles la nuit.

Chaque utilisation prévue se fera mieux avec un type spécifique, dont nous discuterons plus en détail dans cet article Conseils d’achat où nous avons également un glossaire de termes techniques et expliquer en détail comment fonctionnent ces magnifieurs.

La plupart des modèles de jumelles à usage général fonctionnent bien pour la visualisation de la faune.
Mais il en existe de différents types qui sont plus en adéquation avec un usage précis, par rapport à d’autres paires. Ici, nous abordons quelques-uns de ces types avec des exemples de produits testés et examinés.

Les jumelles compactes

Si vous envisagez de faire de la randonnée, de faire du vélo ou de voyager internationalement avec votre paire de jumelles, avoir choisi quelque chose de petit et léger sera un avantage évident.

Nous avons testé quelques paires de jumelles compactes, dont la “Leica 10×25 Ultravid BR”, la “REI XR 8×25” et la “Vortex Diamondback 8×28”.
Lorsque le poids et la taille diminue, le prix augmente considérablement afin de conserver une qualité de visualisation similaire.
Les modèles plus petits peuvent également être plus difficiles à tenir et à ajuster et les personnes ayant des mains et des visages plus larges pourraient les trouver bien plus inconfortables que les jumelles classiques.

Les jumelles par faible éclairage

À l’extrémité opposée de nos jumelles compactes sont les modèles les mieux adaptés à la vision en faible lumière. Ces paires qui seront plus lumineuses auront donc des dimensions d’objectif plus grandes, ce qui augmente la taille globale de l’ensemble du produit.
Souvent les modèles les plus adaptés pour l’observation en astronomie sont grands et lourds et avec un trépied compatible de sorte que vous pouvez les utiliser aussi pour voir les détails sur les planètes.
Les deux meilleures paires testées pour les conditions de faible luminosité sont la “Nikon Monarch 5 8×42” et la “Celestron SkyMaster DX 9×63”.

 

Celestron SkyMaster DX 9×63

Long 30 cm –
Larg 20cm au point le plus large.
Diamètre optique 80mm
Au vue de leur luminosité elles sont très bien pour regarder aussi bien les paysages que le ciel nocturne et les étoiles.
Légères car 1.5 kg, vous pouvez les emmener partout, même si nous conseillons un pied pour observer les longues distances et pouvoir confortablement fixer l’image.

Nikon Monarch 5  8×42

Jumelles outdoor, avec un poids de 590 g
Grossissement : 8x
Diamètre d’objectif : 42 mm
Traitement multicouche des lentilles pour des images lumineuses
Étanches et anti-buée.

 

Points d’évaluation des paires de jumelles

L’évaluation repose sur sept mesures, la clarté et la luminosité ayant le plus de poids dans l’avis.
La clarté est considérée comme le facteur le plus important parce que le but entier d’une paire de jumelles est de voir en détails et très précisement des objets éloignés.
Vous pourriez avoir une paire lumineuse, mais sans clarté extérieure vous ne serez pas en mesure d’observer des détails.

1 / Clarté

Nous définissons la clarté comme: “la quantité de détails que l’on sera capable de voir à travers les lentilles”.
Pour tester la clarté, un tableau ISO 12233 a été utilisé. Puis, un graphique a été téléchargé et imprimé sur un morceau de papier 11×17 à une résolution de 1200dpi.

Au lieu d’acheter une application de type MTF et d’évaluer des photos prises à travers les jumelles et de comparer ces résultats avec une photo de référence, elles ont été jugées subjectivement sur la base des opinions de plusieurs testeurs.

Les facteurs qui peuvent influencer la clarté sont:
– la taille de l’objectif,
– le matériau de lentille,
– les revêtements de lentille
– et l’alignement optique.

Un objectif plus large permet plus de détails dans le système, cela a un rapport avec le modèle aéré et le disque aéré. ED ou verre à haute densité corrige les aberrations. Ceci est important parce qu’un objectif de plus grand diamètre peut créer plus d’aberration.

Le revêtement d’une lentille a presque autant à voir avec la clarté et la luminosité que les lentilles elles-mêmes.
Un bon revêtement peut réduire la quantité de lumière dispersée jusqu’à un quart de pour cent par surface. Quand la lumière est diffuse, elle est perdue ou mal alignée.
Vous pouvez avoir la meilleure lentille et le meilleur des revêtements, mais si tous les éléments ne sont pas correctement alignés et centrés, votre image sortira déformée.

Avec un minimum de 6 éléments et certains modèles ayant jusqu’à 20 éléments, plus les deux barils, réussir l’alignement parfait peut être très difficile.
Heureusement, nos cerveaux sont bons pour compenser les petits désalignements sauf si nous y ajoutons la fatigue oculaire.

Les quatre paires principales dans la catégorie de clarté sont la “Swarovski EL 8.5×42” et la “Vortex Viper HD 8×42” où sur la carte ISO 12233 la zone testée était claire et nette et vous pouviez distinguer les lignes et “Nikon Monarch 7  10×42” et “Leica 10×25 Ultravid BR”d’autres zones étaient claires sur le graphique avec juste un peu de défocalisation autour du dernier millimètre ou deux près des bords.

La clarté de la “Vortex Viper” s’efface légèrement dans la clarté autour du bord, plus que le Swarovski, mais globalement tous les deux présentent une image exceptionnellement claire. Les quatre paires incluent des lentilles multicouches, un verre ED ou HD et un excellent savoir-faire, ce qui permet à toutes d’être aussi claires.

Les Jumelles « Leica 10×25 Ultravid BR »

Diamètre de pupille de sortie 2,5 mm
Champ de vision 83 mètres
Poids 254grammes
Design brillant et robuste
Grossissement élevé
Petite taille compacte: 2,5 x 10,16 x 5,08 centimètres
Correction dioptrique:  bouton unique
waterproof à 4.80 mètres

Bonnes pour la chasse, l’observation des oiseaux ou tir à l’arc, les Leica 10×25 Ultravid BR sont un condensé de super technologie dans ce petit corps.
Il y a aussi une sensation solide dans chaque détail, depuis les tasses à œil métalliques, jusqu’à la mise au point entièrement métallique et le bouton de réglage dioptrique.
Le cadran de réglage dioptrique et pour la mise au point ne font qu’un, mais il ya un petit bouton métallique sous la roue de mise au point qui, lorsqu’il est enfoncé, engage le dioptre au lieu de la mise au point et fonctionne comme un verrou.
La clarté et le contraste contribuent à une image lumineuse et vraie dans tout le champ, sans aberrations de couleur.
Le champ de vision est très satisfaisant et le nouveau bouton de mise au point plus large fait usage d’une brise.
Nous recommandons fortement ces jumelles étanches et blindées, à toute personne intéressée par l’un des meilleurs instruments d’optique sur le marché.

Les Jumelles « Nikon Monarch 7 10×42 »

Très lumineuses jumelles outdoor, les Nikon monarch7 ont un classement dans les meilleures ventes.
117 mètres de portée
Poids: 660 g
Largeur: 13 cm
Profondeur: 14,2 cm
Grossissement : 8x
Diamètre d’objectif : 42 mm
Traitement multicouche des lentilles pour des images lumineuses, compatibles avec un appareil photo reflex.
Les verres ED (à dispersion ultra-faible) corrigent les aberrations chromatiques

Le MONARCH 7 10×42 offre un champ de vision exceptionnellement large qui facilite la recherche de votre sujet.
Les revêtements diélectriques haute luminosité multicouches de prisme sont appliqués à toutes les lentilles et aux revêtements de prisme pour fournir des images de fort contraste et une reproduction précise des couleurs.
Grâce à un revêtement en caoutchouc durable, le MONARCH 7 est confortable et robuste pour résister à toutes les conditions.
Seul bémol, certaines jumelles ont les tasses à oeil qui parfois ne tiennent pas en place.
Pour autant, leur faible encombrement les rend faciles à ranger.
Ajoutons, les optiques sont très nettes, les couleurs vraiment pop out et le soulagement des yeux est bon pour les porteurs de lunettes.

2 / Luminosité

L’évaluation de la luminosité était un processus quelque peu subjectif et chaque testeur a donc été interrogé individuellement.
Donc,les notations sont fondées principalement sur le jugement humain et l’opinion.

De nombreux facteurs aident à déterminer la luminosité d’une paire de jumelles:
-la taille de la lentille d’objectif,
-le matériau de verre,
-les revêtements utilisés
-sur quelles surfaces ces revêtements sont-ils utilisés,
-le grossissement.

Les trois premières jumelles dans la catégorie de luminosité furent la “Swarovski EL 8.5×42”, la “Nikon Monarch 5 8×56” et la “Celestron SkyMaster DX 9×63”.
La “Nikon Monarch 5” et La “Celestron SkyMaster” ont toutes deux des objectifs de grand diamètre qui permettent de laisser pénétrer plus de lumière dans le système.
Cela les rend bonnes dans des conditions où la luminosité est faible.

La “Swarovski EL” et la “Nikon Monarch 5” sont dotés de verre ED et de lentilles multicouches, ce qui contribue à réduire la diffusion de lumière à l’intérieur du système.
La “Celestron SkyMaster” utilise un prisme double porro (la seule paire à prisme de ce test) qui est plus efficace pour transférer la lumière qu’un prisme de toit.
Les deux paires les plus sombres que nous ayons testé étaient l’”Eagle Optics Shrike 10×42” et la “REI XR 8×25”.
Le modèle “REI” est limité par une lentille d’objectif de petit diamètre, tandis que l’”Eagle Optics Shrike” manque de revêtements sur les prismes, ce qui nous permet de soupçonner trop de diffusion de la lumière.

3 / Confort

Il ya un vieil adage qui dit: « la meilleure paire de jumelles est celle que vous aimerez utiliser. »

Si les vôtres ne sont pas faciles à tenir, à porter ou à regarder au travers, alors vous ne les utiliserez pas.
beaucoup de choses comme les revêtements caoutchoutés sur les barils, les indentations pour vos mains et les pouces, un pont ouvert, distance interpupillaire confortable, sangles rembourrées, oeillets réglables, poids, taille et relief des yeux peuvent tous affecter la façon dont une paire sera confortable.

Toutes ces mesures sont très subjectives et diffèrent d’un individu à l’autre.
Par exemple, les yeux de tout un chacun ne sont pas placés à la même distance, de sorte que chacun sera plus à l’aise avec une distance interpupillaire légèrement différente.
Le bénéfice dû au soulagement des yeux peut être une grande préoccupation pour quelqu’un porteur de lunettes par exemple et peu préoccupant pour les autres.

Dans l’ensemble, les produits de ce test ont été jugés par différents utilisateurs et les quatre premiers dans nos classements sont le” Swarovski EL 8.5×42”, le “Vortex Viper HD 8×42”, le “Nikon Monarch 7  10×42” et le “Celestron SkyMaster 9×63”.
Le “Celestron SkyMaster” avec la conception en prisme de porro classique et les barils en caoutchouc revêtus, était vraiment confortables à tenir (bien qu’il soit grands et lourds).
Les trois autres étaient tout simplement agréables à utiliser, tous ayant des revêtements en caoutchouc et des sangles confortables qui s’adaptent facilement.
Aucun de ces modèles en compacts ne figurait dans cette liste.

Certains testeurs avec des mains plus grandes ont juste passé un moment difficile avec les modèles compacts, s’y trouvant moins à l’aise.
Alors gardez à l’esprit que si vous êtes intéressé pour une paire compacte vous sacrifierez un peu de confort selon votre gabarit.

4 / Qualité de la fabrication

Retournons dans la section de clarté dans laquelle nous avons parlé de comment l’alignement peut affecter le détail que vous verrez à travers une paire de jumelles.
Certains problèmes d’alignement peuvent être difficiles à diagnostiquer. Les petits problèmes d’alignement ne peuvent apparaître qu’avec des équipements spécialement calibrés. On peut regarder la qualité globale de la construction et espérer que s’ils suivent des tolérances serrées sur le reste de la production alors l’optique devrait suivre le mouvement. La qualité de la construction permet également de prolonger la durée de vie des produits bien entretenus.
Chaque paire a été jugée en fonction de n’importe quel problème d’alignement qui soit visible à l’oeil nu, par exemple, comment les charnières sont lisses pour ajuster la distance interpupillaire.
Ainsi si quelque chose était lâche ou s’écartait, cela a été noté , c’est là que d’autres choses énervantes se sont passées, par exemple l’ajustement des bouchons d’objectifs.
Il n’y a rien de plus casse-pieds que de perdre un bouchon d’objectif pour vous frustrer lors d’un voyage. Nous avons été stupéfiés qu’à la fin des tests, la “REI XR 8×25” a encore ses bouchons objectif, parce que d’habitude, ces choses tombent seulement avec un petit éternuement.
Ainsi, les quatre meilleures paires de jumelles en ce qui concerne la qualité de construction sont la “Swarovski EL 8.5×42”, la “Vortex Viper HD 8×42”, la “Nikon Monarch 7  10×42” et la “Leica BR 10×25”.
Ces quatre fabricants sont tous connus pour fabriquer des produits de qualité et vous pouvez vous rendre compte combien ils sont bien assemblés lorsque vous les tenez.

5 / Facilité d’ajustement

La capacité de vos jumelles à se concentrer rapidement et précisément sur un objet fera enfin la différence entre voir cet oiseau rare et en entendre parler.
Pouvez-vous maintenir un focus précis ou allez-vous compenser accidentellement la dioptrie, vous donnant une image floue?

Dans la catégorie “facilité d’ajustement”, les éléments suivants ont été examinés:
-la rapidité avec laquelle on peut se concentrer d’un spectre à l’autre,
-la facilité à se concentrer sur un objet pour en voir plus de détails,
-l’aisance à ajuster le dioptre au verrou dioptrique.

L’ajustement de la distance interpupillaire a également évaluée, et à l’exception de la dioptrie de verrouillage, les critères étaient subjectifs et reposaient uniquement sur les opinions de plusieurs testeurs.
Les seules paires avec une dioptrie de verrouillage sont la “Leica Ultravid BR” et la “Vortex Viper”.
Les trois premières paires de ce groupe avec les ajustements les plus lisses et le focus le plus facile étaient la “Swarovski EL 8.5×42”, le “Vortex Viper HD 8×4” et le”Nikon Monarch 7 10×42”.

6 / Champ de vision


Quels détails du paysage pouvez-vous voir à 1000 mètres?
C’est une bonne explication générale du champ de vision. Le champ de vision est important parce qu’un champ de vision plus large peut faciliter la découverte de cet oiseau ou de ce cerf dans la forêt.
Le champ de vision versus l’agrandissement est un thème qui est fortement discuté sur les forums d’observation des oiseaux et de chasse.
D’une manière générale, avec un grossissement accru, vous obtenez une diminution du champ de vision.
L’avis général est qu’un champ de vision plus large est recherché si vous utilisez vos jumelles dans une zone fortement boisée. Si vous êtes dans une zone ouverte, vous aurez plutôt besoin d’un grossissement accru.

Pour cette raison, des modèles 10x et 9x des modèles 8x ont été comparés lors de l’appréciation du champ de vision. Toutes les paires ont été classées selon les spécifications du fabricant. Dans la gamme 10x la paire supérieure était le “Nikon Monarch 7 ATB 10×42” avec un champ de vision de 100 mètres à 1000 mètres.
Pour les 8x les paires supérieures étaient la “Zeiss Terra Ed 8×32” et la “Swarovski 8.5×42” avec un champ de vision de 120 à 1000 mètres.

Les « Swarovski EL 8.5×42 »

Dimensions (L x l x h): 12,2 x 16 x 6,1 cm
Champ de vision 130 mètres
Etanches jusqu’à 4 mètres
Poids 795 g .
Diamètre de lentille frontale 4,2cm
Grossissement x8,5
Pupille de sortie 4,9mm
Dégagement oculaire 2cm
Bonnettes rotatives
Correction dioptrique +/- 5 dpt
Distance des pupilles 56-74 mm
Correction dioptrique du côté droit et mise au point centrale

Les jumelles nouvelles génération en toît Swarovski EL 8,5x 42 sont exceptionnelles car elles héritent d’une optique haute performance de qualité HD Swarovision.
Leurs verres sont waterproof en technologie SWAROCLEAN, ce qui signifie que leur revêtement anti-adhérant facilite le nettoyage des répulsif d’insectes, des traces d’eau ou de résine d’arbre.
Leurs verres fluorés et traités multicouches permettent de voir parfaitement du plein jour au crépuscule.
Excellentes pour la chasse, la randonnée et l’ornithologie, elles restent bonnes pour les sportifs et les voyageurs. Elles sont peu adaptées à  la pratique de l’astronomie, ou de la voile. Mais elles sont étanches à la saleté, à la poussière et à l’eau jusqu’à une profondeur d’immersion de 4m grâce à la focalisation interne et grâce au remplissage d’azote qui empêche la formation de buée.
La mise au point limite sur les objets de près pour cette paire est de 1,50 mètres optimales pour la macro-observation, pour autant elle possède un champ de vision très étendu grâce à son oculaire grand angle et une profondeur de champ énorme.
Son ergonomie, son équilibre et son  poids léger rendent sa prise en main parfaite.

 

Les Jumelles « Zeiss Terra ED 8×32 »

Materiel de la surface Gainage en caoutchouc de couleur grise
Grossissement x8
Longueur 12,5cm
Largeur 11,1cm
Poids 510g
Diamètre de lentille frontale 3,2cm
Pupille de sortie 4,0mm
Dégagement oculaire 16,5mm
Correction dioptrique +/- 4 dpt
Distance des pupilles 56-74 mm

Les jumelles Zeiss Terra ED petites et légères, en utilisation polyvalente sont ce que l’on appelle des outdoor.
La mise au point se fait facilement et rapidement, et l’imageest détaillée, précise et brillante grace à ses verres SCHOTT ED (hydrophobe et multicouche)
Elles ont des oculaires pour les porteurs de lunettes et sont waterproof.

7 / Plage de mise au point

Pourquoi la portée de la mise au point et le champ de vision sont-ils importants?

Tout comme l’objectif et le grossissement affectent la taille et la luminosité de l’objet que vous visualisez apparaît, le champ de vision et la plage de mise au point proche affectent toutes les choses que vous pourrez voir.

Lorsque le champ de vision couvre la largeur d’une zone vous pouvez voir clairement, la plage de mise au point proche couvre la profondeur que vous pouvez voir aussi clairement. Une bonne mise au point cela peut être important pour essayer de regarder un oiseau qui est près ou pour vouloir inspecter les insectes ou les fleurs d’un peu plus près.

Le grossissement influe sur la capacité de mise au point rapprochée des jumelles aux grossissements plus élevés ayant une plage de focalisation plus longue (moins de portée). Tous les modèles ont été jugés selon les spécifications du fabricant.

Dans la gamme 10x la paire supérieure était la” Vanguard Endeavor ED II 10×42” qui peut se concentrer à 1.8 mètres.
Dans la gamme de 8x, la meilleure en tête a été la REI XR 8×25 qui se concentre à 0,90mètres.

 

 

 

Les jumelles « Vanguard Endeavor ED II 10×42 »

Champ visuel en 1000m: 114m
Grossissement: x10
Diamètre de lentille frontale: 4,2cm
Pupille de sortie: 4,2 mm
Dégagement oculaire: 1,85 cm
Bonnettes rotatives
Correction dioptrique (dpt) :+/- 4
Dimensions du produit (Longueur x largeur x h): 15,4 x 13 x 5,2 cm
Optique Hoya japonaise (multi-Revêtement dispersion optique Ultra-faible : ED)

L’Endeavor ED II est confortable à utiliser grace à son design ergonomique.
Ses performances sont:
-la faible dispersion de lumière (verre ED premium) offrant des couleurs en haute résolution et une belle clarté.
-Un revêtement anti-réfléchissant pour une meilleure clarté
-Une molette de réglage large rendant l’utilisation facile
-Purge à l’azote = pas de buée et étanchéité garantie
-100 % résistant à l’eau et la vapeur

Ces jumelles en prisme de toît ont des oculaires pour porteurs de lunettes.
Les lentilles en verre ED ont bénéficié d’un traitement multicouche. La mise au point est centrale et la correction dioptrique du côté droit.
Jumelles excellentes pour l’observation des oiseaux, peu adaptées à l’astronomie ou la randonnée, mais conseillée pour la pratique de sports, de la voile, ou de la chasse.

 

Voilà, nous espérons qu’à travers ces tests, vous aurez mieux compris le fonctionnement d’une  « paire de jumelles » afin que vous la choisissiez au mieux selon vos besoins. Peut-être que cette paire se trouve déjà dans nos pages.

Une dernière recommandation à ceux qui viennent d’acheter une paire de jumelles, c’est d’inspecter l’optique immédiatement après réception. Pour ce faire, faites de la buée sur la lentille avec votre souffle cela vous aidera à visualiser des empreintes digitales ou des poussières qui parfois peuvent se trouver à l’intérieur, ce qui serait un motif de retour.
Une autre chose qui est souvent recommandée est, si possible, d’avoir l’occasion de tenir les jumelles à la main et «les sentir» avant de faire un achat. Sachez que beaucoup de ce qui fait qu’une paire est ‘la meilleure’ ​​est une question de préférence personnelle.
Mais comme ce n’est pas toujours possible, surtout n’hésitez pas à aller les découvrir en cliquant sur leur lien sur notre site jumelles.info.
Tout achat sur internet a une clause légale de retour de 14 jours et Amazon en a une supplémentaire de 30 jours.

Add Comment